Titre 2

LA FONTAINE AUX OISEAUX

LA FONTAINE AUX OISEAUX

 

de Leonard MELFI

Traduction : 

Simon GAGNAGE

Direction Artistique : 

Thibaud VALÉRIAN

Mise-en-scène : 

Christopher Daniel STEWART

Genre : 

Comédie Dramatique

Durée : 

60 minutes

VISION DE L'AUTEUR

 

          Leonard Melfi, à l’image de ses contemporains des années 60 comme John Guare, Terrence McNally ou encore Lanford Wilson, a pour thème de prédilection les individus les plus vulnérables et marginaux. Ses pièces sont souvent habitées par des personnages aliénés ou excentriques, dont les vies mélancoliques nous parlent de la condition humaine, souvent teintées d’un humour empreint de poésie.

          Cette pièce en un acte, sans doute sa plus connue, réunit un poète, Frankie Basta (Simon GAGNAGE) et une jeune serveuse, Velma Sparrow (Olivia CROS). Frankie passe sa première soirée à la caisse du restaurant dans lequel Velma travaille. La rencontre a lieu, des plus… maladroites.

          A la fermeture, Velma s’attarde, comme si elle ne voulait pas rentrer chez elle, et Frankie l’invite alors dans son appartement. Elle s’y dirige avec beaucoup d’appréhension, révélant qu’elle n’a jamais été seule avec un homme auparavant. Ses mots sont parsemés de références à sa mère, une femme égoïste et cruelle qui a détruit le peu de confiance que Velma avait en elle, en lui répétant à longueur de journée qu’elle est laide et qu’aucun homme ne voudra jamais d’elle. Frankie semble souvent, pour sa part, se parler à lui-même. Alors qu’il tente de gauches avances auprès de Velma, les réactions nerveuses de cette dernière le conduisent d’accès de colère en sombres révélations.

 

SYNOPSIS

 

          Il s’agit d’une adaptation de Birdbath, une pièce en un acte de Leonard Melfi. La pièce dépeint Velma Sparrow, une jeune femme nerveuse et perturbée, et Frankie Basta, un jeune poète torturé. Velma a été verbalement agressée toute sa vie par sa mère, tandis que Frankie contemple les cicatrices que la vie lui a infligé. Leurs blessures émotionnelles les lie dans un rapport urgent de besoin mutuel.

Ils se sont rencontrés en se surprenant en train de se regarder furtivement au restaurant où ils travaillent. Frankie la raccompagne au métro, mais, il est évident qu'elle ne veut pas rentrer chez elle dans le Bronx où elle habite avec sa mère... Elle a l'air fragilisée. Elle partage une grande partie de l'histoire de sa vie, Frankie n'est pas sans ses propres cicatrices. Il écoute à moitié mais semble avoir l'air ennuyé. Il l'invite chez lui quand même...

Au cours de la soirée Il se saoule et la pousse à boire à son tour. Il essaie de la séduire de la manière la plus douce possible. Elle résiste de la manière la plus dévastatrice que l'on puisse imaginer, transformant la soirée en cauchemar pour les deux.

NOTE D’INTENTION sur la MISE-EN-SCÈNE

          La mise-en-scène était d'insister sur un travail de création des personnages agités souligné par des traits de nevrose. Velma est bruyante, agitée et étrange. Frankie oscille entre une conscience de soi maladive et de violents accès de colère. Par moments, leur mièvrerie détourne l’attention du cœur de l’histoire. La courte durée de la pièce ne permet pas aux personnages de révéler leur profondeur émotionnelle, dans une histoire qui appelle à davantage de développement.

LA SCÈNE

          Le caractère sans relief de l’espace scénique permet de créer un climat d’isolement et d’abandon.

LA LUMIÈRE

          La lumière contrôle le mouvement au plus près, réduisant les personnages à leurs existences étroites.

LA MUSIQUE

          Le choix du son et de la musique relève davantage le ton de la pièce que pour accentuer l’état d’esprit des personnages.

Nombre de personnages

 

  • 1 homme

  • 1 femme

Copyright © 2017-2020 by TallMen Productions
 Tous droits réservés pour tous pays.
Reproduction interdite sans autorisation.